Logo Gallerie Terrades
Petit logo Gallerie Terrades

François-Louis Schmied

Genève, 1873 – Tahanaout (Maroc), 1941

 

Vespasien, 1928

 

Matrice en bois de bout, 210 x 135 x 21 mm

Au verso, étiquette écrite par Schmied avec le titre et un numéro : Vespasien / 6493

 

Provenance

Dr. Lucien Graux (1878-1944)

Par descendance, collection particulière

Paris, vente d’une partie de la bibliothèque du Dr. Lucien Graux, Oger & Blanchet, 10 décembre 2014, n°145

 

 

Formé à Genève à la gravure sur bois, Schmied s’installe à Paris en 1895 pour compléter sa formation dans les arts du livre à l’école Estienne. Son premier livre illustré, Le Livre de la Jungle avec des illustrations gravées d’après Paul Jouve, commencé en 1910 mais publié seulement en 1918 à cause de la guerre, sera considéré immédiatement comme l’un des chefs-d’œuvre de la bibliophilie du XXe siècle. A partir de 1922, Schmied devient également éditeur, un autre métier du livre qui vient compléter ses talents de peintre, graveur, typographe, maquettiste, relieur et imprimeur. Désormais, et jusqu’au milieu des années 1930 où il s’installe au Maroc, Schmied conçoit et réalise de nombreux ouvrages de luxe, à tirage limité, dont la préciosité fait le bonheur des bibliophiles les plus exigeants. Parmi ses réalisations les plus importantes, on peut citer Salammbô de G. Flaubert (1923), Le Cantiques des cantiques (1925) ou Les Mille et une nuits (1926).

 

Graveur sur bois expérimenté, Schmied a pratiqué la technique longue et délicate du camaïeu afin d’obtenir des illustrations en couleur. C’est cette technique qu’il utilise pour illustrer les Douze Césars de Suétone, publié en 1928 (traduction de Joseph Estève, préface de Louis Barthou, tirage à 175 exemplaires). Parmi les douze planches, figure un portrait de l’empereur Vespasien (9-79 après Jésus-Christ), fondateur de la dynastie des Flaviens. Nous présentons la matrice de bois de bout qui permis l’impression de cette planche. Elle provient de la bibliothèque du Dr. Lucien Graux, bibliophile réputé, qui, proche de l’artiste, possédait toutes ses éditions et également des matrices gravées.



 
Retour