Logo Gallerie Terrades
Petit logo Gallerie Terrades

Bartolomeo Pinelli

Rome, 1781 – 1835

 

L’arrivée de la course des chevaux barbes durant le Carnaval de Rome, 1831

 

Plume et encre brune, aquarelle sur préparation à la pierre noire

190 x 260 mm

Signé, daté et annoté en bas : Pinelli fece 1831 / Carnavale di Roma

 

 

Célèbre illustrateur, Bartolomeo Pinelli reçoit sa première formation auprès de son père, fabriquant de figurines miniatures pour les crèches et développe ainsi son intérêt pour les petites scènes de genre. Après un bref séjour à Bologne, il complète sa formation à l’Accademia di San Luca de Rome. Malgré l’enseignement académique qu’il y reçut, son goût le porte vers les sujets populaires et traditionnels. Afin de gagner sa vie, Pinelli réalise des dessins et des gravures qu’il vend dans les rues et les cafés de Rome, suscitant la curiosité des touristes étrangers et des artistes. Sa connaissance de la vie quotidienne à Rome, et plus particulièrement du quartier populaire du Trastevere, fut sa source d’inspiration principale. En 1809, Pinelli réalise une série de gravures sur les costumes et les coutumes locales, Costumi Romanae, série très populaire qui sera rééditée à de nombreuses reprises. Entre 1811 et 1834, il fournit également des illustrations pour les grands classiques de la littérature, tels L’Enéide de Virgile, Télémaque de Fénélon ou La Divine Comédie de Dante. 

 

L’un des plus grands moments des huit jours que durait le carnaval à Rome était la course des chevaux libres dit barberi sur le Corso. Ces chevaux sauvages étaient lancés, sans cavaliers, depuis la place du Peuple ; le propriétaire du premier arrivé place de Venise remportait le palio, une pièce de tissu précieux. Cette course a fasciné de nombreux artistes parmi lesquels Théodore Géricault et Carle Vernet. Avec son habituelle verve pleine de fraicheur, Pinelli s’intéresse ici à la ripresa, le moment final et le plus dangereux de la course durant lequel les palefreniers devaient stopper les chevaux lancés en pleine action. On remarque ici quatre des chevaux barberi avec leurs palefreniers, un polichinelle, des soldats, tandis que dans une loge à gauche les membres du jury regardent la foule. Notre dessin, daté 1831, est préparatoire pour une eau-forte gravée la même année, mais avec quelques changements, par Bartolomeo Pinelli lui-même (planche 31 de la suite Costumi Romanae).



 
Retour