Logo Gallerie Terrades
Petit logo Gallerie Terrades

Henri-Joseph Hesse

Paris, 1781 – 1849

 

Portrait d’un jeune homme aux cheveux bouclés, 1809

 

Gouache sur ivoire

13 x 10 cm

Signé et daté en bas à gauche : Hesse 1809

 

 

Fils d’un tailleur de pierre, Henri-Joseph Hesse entre à quatorze ans dans l’atelier de Jacques-Louis David. Le jeune artiste suit également les cours de Jean-Baptiste Isabey qui le forme à l’art du portrait et de la miniature. Hesse participe pour la première fois au Salon en 1808 avec une scène de genre, Une jeune femme regardant son enfant endormi. Deux ans plus tard, le peintre présente plusieurs miniatures : dès lors, il se spécialise dans l’art du portrait. À la chute de Napoléon, Hesse fait un séjour en Allemagne et devient à son retour l’un des peintres favoris de la duchesse de Berry. Cette dernière lui commande son portrait en costume d’amazone qui est exposé au Salon de 1819. Jusqu’en 1833, Hesse expose ses portraits, soit peints, soit dessinés au Salon. Par la suite, il se spécialise dans les portraits lithographiés qu’il réalise en très grand nombre jusqu’à sa mort en 1849.

 

Inscrit dans un ovale, notre Jeune homme aux cheveux bouclés est montré de face, vêtu d’une élégante redingote, le cou ceint d’une précieuse cravate blanche, s’affichant en somme comme un homme à la mode, un dandy. Cette œuvre, datée 1809, appartient à la première période de l’artiste, quand celui-ci commence à exposer au Salon et hésite encore entre la peinture de genre et le portrait. Une œuvre comme celle-ci a certainement contribué à assoir la réputation de Hesse comme portraitiste. L’éclairage venant de la gauche, qui, grâce à un subtil jeu d’ombres et de lumières sculpte les arêtes vives de ce fin visage aristocratique, la gamme réduite et élégante de noirs, de gris et de bruns ajoutent à l’atmosphère sereine de cette miniature. L’exécution minutieuse mais discrète et le cadrage resserré en font un portrait tout à la fois solidement construit et subtilement harmonieux, qui s’accorde avec la sobre élégance du modèle et avec la simplicité parfaite de sa mise. La grande beauté du modèle, la clarté du regard et son expression à la fois profonde et assurée expriment un sentiment d’audace et de liberté déjà tout à fait romantique.



 
Retour