Logo Gallerie Terrades
Petit logo Gallerie Terrades

Giuseppe Bernardino Bison

Palmanova, 1762 – Milan, 1844

 

Allégorie des arts, vers 1780

 

Plume et encre de Chine, aquarelle

127 x 168 mm

 

Originaire de la région d’Udine, dans le Frioul, Bison arrive à Venise en 1777, où il devient l’élève du fresquiste Constantino Cedini et du scénographe Antonio Mauri mais ce sont surtout Francesco Guardi et Giovanni Battista Tiepolo qui auront une influence décisive sur son œuvre, l’un pour les paysages vénitiens, l’autre les figures de fantaisie. Vers 1800, l’artiste s’installe à Trieste pour une trentaine d’années, réalisant essentiellement des ensembles décoratifs (bourse de Trieste, 1805-1807, théâtre de Gorizia, 1811, détruit, pendentifs de la coupole de Santa Maria Maggiore, 1816). En 1831, après un bref séjour à Brescia, il s’installe définitivement à Milan où il travaille essentiellement pour les théâtres d’Italie du Nord, la Scala en premier lieu. En raison de son âge avancé, il doit renoncer dans ses dernières années à la réalisation d’œuvres décoratives de grandes dimensions et brosse alors de vedute ou des gouaches qui témoignent de la fantaisie toujours vivace de son talent. 

 

Avec son tableau posé sur un chevalet, sa palette, sa sculpture et sa couronne de laurier, notre dessin constitue une allégorie des arts. La disposition des objets, l’ambiance générale permettent de rapprocher ce dessin de l’esprit des Scherzi di fantasia de Giovanni Battista Tiepolo, une série d’eaux fortes réalisées dans les années 1740. Ce rapprochement pourrait indiquer une datation assez précoce de ce dessin dans l’œuvre de Bison, ce dernier résidant à Venise entre 1777 et 1800 ; c’est durant cette période que l’influence de l’art vénitien est le plus marqué chez l’artiste. Mêlant au lavis brun de subtiles touches d’aquarelle, cette feuille, dessinée d’une écriture rapide et déliée, dans le style libre et élégant propre à Bison, constitue un bon exemple de son art graphique.



 
Retour